Peut-on boire l’eau de NOTRE robinet

Plusieurs documentaires inquiétants nous incitent à ne pas boire l’eau du robinet. Il pourrait y avoir des nitrates, des pesticides, des médicaments et même des éléments radioactifs. Oui, il pourrait y en avoir. Mais y en a-t-il? Dans mon eau à moi?

A force de fureter sur le web, j’ai trouvé cette page dont je vous fais part:

http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/qualite-de-l-eau-potable

Elles archive les analyses de l’eau faites par toutes les communes ou syndicats de communes, dans la France entière.

A mon agréable surprise, l’eau de chez ma grand mère était très bonne, alors qu’elle habite au fin fond du Gers, là où ils détestent le bio . J’ai immédiatement arrêté d’acheter des bouteilles d’eau.

Oui mais les limites sont-elles fiables? Je suis donc retourné fureter, en prenant l’exemple de l’atrazine, essentiellement parce qu’elle commence par la lettre « a ». La limite est de 50 µgr/kg sur les fruits et de… 0,1µgr/L (donc par kg) dans l’eau. C’est 500 fois moins!!!

Dans le cas où la station d’épuration aurait eu un petit raté, les résultats seraient-ils trafiqués? Je ne pense pas car je suis allée voir la fiche d’une commune où je savais qu’il y avait des problèmes, et les résultats étaient bien hors limites. Avec néanmoins un petit paragraphe invitant à ne pas paniquer, qu’en fait tout allait bien… mais c’est de bonne guerre.

2 réflexions au sujet de « Peut-on boire l’eau de NOTRE robinet »

  1. Merci pour ce lien vers l’étude du ministère de la santé.
    Le hic c’est que cette étude ne s’intéresse principalement qu’au côté bactériologique et les métaux… Et que les mesures ne sont pas les mêmes partout !
    Or selon ces articles récents :
    http://limousin.france3.fr/2013/03/25/d-infimes-residus-de-medicament-dans-l-eau-de-limoges-222835.html
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/l-eau-du-robinet-est-elle-dangereuse-pour-la-sante-21-03-2013-1643900_57.php
    il semble qu’il y ait bien d’autres polluants dans nos eaux de boissons …
    Ce sujet n’est donc pas simple et il est bien difficile d’en tirer des conclusions.

    • Vous avez raison. Mon but n’est pas de conclure sommairement en quelques lignes mais de donner à chacun des moyens de décider par lui-même.

      Le documentaire qui a motivé cet article prenait le cas d’une eau particulièrement chargée en pesticides, dans la Beauce, une eau très radioactive, dans le massif central, etc. Le ton était alarmiste et on avait vraiment envie de se jeter sur le premier pack d’eau minérale qui passait. Mais tout le monde n’habite pas dans une zone d’agriculture intensive ou dans un massif granitique…

      Et puis, chacun a des seuils différents. On peut comprendre que quelqu’un qui mange bio trouve que 0,1 µg d’atrazine, c’est encore trop car l’homéopathie est efficace (autre débat) à des concentrations similaires. Mais pour quelqu’un qui ne mange pas bio, 0,1 µg, c’est parfait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.